À fleur d’eau

Hélène Chevarie

Pastel sec, 20 x 27 cm

Année d’acquisition : 2006
Photo : © Emmanuelle Roberge

Description de l’œuvre :

2005 fut une de mes années les plus prolifiques en termes de création et concordait avec mon exposition Seules les traces font rêver pour laquelle j’avais obtenu une bourse de recherche et de création du Fonds des arts et des lettres Gaspésie Îles-de-la-Madeleine. Passant tour à tour de la terre à la mer, des profondeurs millénaires des grottes rupestres à la légèreté des remous de surface, j’explorais à la fois le médium de l’acrylique, tout nouveau pour moi, et, revenant à la source, celui du pastel qui fut le premier élément de mon retour au travail d’artiste il y a 10 ans. Ainsi, en passant tour à tour de la matière brute à la matière légère et fluide du pastel, je tentais l’atteinte d’un équilibre lié aux empreintes, aux affleurements furtifs (à fleur d’eau) et aux traces ancrées dans le temps. Car tout ce qui laisse une trace construit la terre et ceux qui l’habitent. Durant toute cette année de création inspirée des traces du monde, je ne pouvais m’empêcher de penser à celles de mon enfance, ces souvenirs latents semblables aux affleurements d’un banc de poissons suivant intuitivement son cours tandis qu’une autre vie grouille sous lui. Le passé, les traces fossiles du temps, ne seraient-ils pas, aussi, ce sillage ondoyant qui laisse aux yeux des vivants le rappel fugace d’un jeu de lumière?

Hélène Chevarie