Marie-Laure Chevrier

Membre artiste
Littérature

Native du Bassin, aux Îles-de-la-Madeleine, Marie-Laure Chevrier s’est envolée à l’âge de 15 ans de son archipel afin de poursuivre ses études : Québec, Montréal, Cuernavaca et Santa-Barbara. Gréée d’une maîtrise en lettres françaises et d’un diplôme en enseignement des langues, ses passions, elle s’amarra d’abord à Québec, mit ensuite le cap sur la Louisiane, revint à la Polyvalente des Îles, repartit vers Montréal et la Montérégie, puis fila jusqu’à la côte ouest. Après avoir enseigné 23 ans dans la région de Vancouver, la Madeleinienne revint vivre au Québec en 2012.

Elle a publié Les antennes d’Adrienne et autres nouvelles de mon île, un recueil inspiré de son enfance et de sa jeunesse aux Îles-de-la-Madeleine; Le rêve de Monsieur Maillardville, un hommage aux fondateurs de ce village francophone de Colombie-Britannique; La ville des autres, un recueil de récits inspiré de ses deux décennies passées à Vancouver, où elle entraîne le lecteur dans des lieux échappant au regard pressé des gens de passage.

Sous sa plume alliant vérité et fiction, des personnages trop souvent absents des romans prennent vie dans des situations émouvantes, loufoques ou tendres.

Les antennes d’Adrienne et autres nouvelles de mon île – 1ère édition (Éditions La plume d’oie, 2008 – épuisé)

Le rêve de Monsieur Maillardville (Éditions La plume d’oie, 2009 – épuisé)

La ville des autres (Presses de Bras-d’Apic, 2017)

Les antennes d’Adrienne et autres nouvelles de mon île – édition revue et augmentée (Éditions la Morue verte, 2019)