Pauline Carbonneau

Membre artiste
Littérature
Patrimoine et muséologie

Pauline Carbonneau est née à Havre-Aubert aux Îles-de-la-Madeleine en 1934. À l’âge de 20 ans elle quitte sa terre natale pour faire carrière dans l’enseignement dans la région métropolitaine et en Gaspésie à la suite de son mariage. Elle revient à Montréal dans l’arrondissement de Verdun en 1987 où elle continue sa profession en enseignant à l’UQAM pendant 10 ans.

À la mort de son père, Pierre-Cornélius Carbonneau, survenue en 1988, elle hérite d’une partie de ses écrits sur l’histoire des Îles-de-la-Madeleine, C’est alors qu’elle commence à rédiger une série de chroniques sur l’histoire des Îles pour l’Hameçon la revue du Mouvement social Madelinot qui cessera d’être publiée en 2003. Se basant sur les écrits de son père, elle donne plusieurs conférences tout en continuant à écrire. Découverte et peuplement des Îles-de-la-Madeleine verra le jour en 2009 aux Éditions Humanitas et une deuxième édition sera publiée aux Éditions de la Morue verte en 2016. Pauline Carbonneau est à rédiger son autobiographie selon une démarcher historique à tendance féministe. Le tome 1 des Neuf vies d’une femme par grands vents et accalmies Mes vies personnelles est sortie en 2019 aux Éditions GID. Le tome 2 Mes vies engagées est assez avancé mais l’auteure aime mieux ne pas se fixer d’échéancier.  Depuis plusieurs années Pauline Carbonneau est l’instigatrice d’un blog sur l’histoire des Îles et de l’Acadie où une cinquantaine d’articles ont été publiés. Depuis 2011, elle alimente au Cardi le fonds d’archives AP11 Famille de Pierre-Cornélius Carbonneau et Aurélie Bouffard.