Qu’est-ce que le numérique? Des nombres, de la communication et des données


Crédit photo: Tan Aikhong de https://freeimages.com

 

Bien le bonjour virtuel à vous tous !

L’ère du numérique repousse chaque jour les limites de nos pratiques culturelles, une œuvre à la fois. Il convient toutefois de s’entendre sur la définition du terme numérique. Est-ce une technologie ? Un moyen de communication ? Ou encore une nouvelle façon de penser ?

En comprendre le sens c’est apprécier la petite histoire de son invention.

Le numérique, c’est d’abord une histoire d’amour avec les nombres. Parfois, la solution la plus simple permet de dénouer le problème le plus complexe. Il fait référence au langage binaire, composé de séries de nombres 1 et 0 dissimulés derrière les technologies électroniques. Une interminable suite de chiffres qui se résume à cette équation : « 1 », le courant électrique passe et « 0 », il ne passe pas. Comme un code morse déchiffré par des outils, aujourd’hui, tellement puissants que nous en ignorons leur langue originelle.

L’internet de la communication

Pour beaucoup, le numérique, c’est aussi internet : un nouveau mode de communication. Nous sommes connectés partout, tout le temps. Nous pouvons aujourd’hui joindre un ami à Vancouver par vidéoconférence sur notre tablette confortablement installé dans la Baie-des-Chaleurs en travaillant pour une firme montréalaise sur ordinateur, le tout en écoutant une musique d’ambiance commandée par assistance vocale. Cette longue phrase résume bien l’extension infinie de nos moyens technologiques qui sont en constante évolution. Il est d’ailleurs difficile pour ceux nés avant les années 2000 d’imaginer qu’il y a tout juste 15 ans les gens se donnaient simplement un lieu et une heure de rendez-vous, le tout sans cellulaire. Tout semble accessible du bout d’un doigt, pas besoin de plus. Moi-même, je me souviendrai toujours ce Noël 2009 où exilée à l’étranger j’ai tout de même pu célébrer avec ma famille, au Québec par Skype. Cette connectivité ouvre de nouveaux horizons au travail comme à la maison. Nous parlons aujourd’hui des bienfaits du commerce électronique, de la santé connectée et de la culture numérique pour la région. La Gaspésie n’est plus aussi éloignée qu’elle l’était (même s’il reste encore à déterminer loin de quoi) !

Du numérique, un peu, beaucoup, partout

Le numérique c’est une collection de données planétaires qui grossit de plus en plus rapidement et qu’on analyse dans un temps record. Grâce à lui, nous pouvons collaborer et partager plus facilement que jamais. Mais le numérique, c’est aussi un outil puissant pour le marketing puisque les firmes peuvent, grâce à des analyses de plus en plus poussées, nous envoyer des publicités qui répondent à un besoin que nous n’avions même pas songé à satisfaire. Toutes les informations qui se retrouvent sur notre fil d’actualité Facebook sont dorénavant personnalisées et adaptées à chaque utilisateur.

Les répercussions de cette montagne de données sont nombreuses. Dans l’optique d’aider à structurer le plan numérique du Québec paru en 2016, Mario Asselin a défini 3 sphères : (https://plannumeriquequebec.org/2012/11/22/le-numerique/) :

  • Culturelle : un lien électronique entre le tiers des sept milliards d’êtres humains vivants sur notre planète, dont la moitié ont moins de 25 ans.
  • Économique : une réorganisation des activités autour de l’économie immatérielle ; c’est d’ailleurs le seul secteur de croissance en progression actuellement.
  • Politique : une place publique que les citoyens commencent à investir pour accepter ou refuser les modèles ou les projets proposés par leurs gouvernants.

Bref, le numérique c’est bien plus qu’une technologie, il est maintenant si bien intégré qu’on ne le voit plus. Notre difficulté à le définir part définitivement de là. Plusieurs définitions existent, mais toutes ont au cœur de leur concept la technologie, la communication et les données, le tout bien enrobé d’une épaisse couche de relations humaines.

L’humain au cœur de la définition

En réalité, le numérique est plus un concept qu’une technologie. D’un point de vue technologique, il y a trois caractéristiques qui définissent le numérique :

  1. Une connectivité grandissante ;
  2. Une collection de données constante ;
  3. Une amélioration exponentielle de nos capacités d’analyse.

Mais du point de vue humain, c’est surtout une nouvelle façon de penser le monde aux impacts profond sur nos interactions avec ce qui nous entoure. Nous avons accès à une connexion personnelle presque ininterrompue, tant et si bien que l’on parle aujourd’hui du droit à la déconnexion. On dispose d’une bibliothèque d’informations quasi illimitées au bout de notre main, sans même devoir nous déplacer. La collaboration est pratiquée à une échelle jusque-là inégalée grâce à des outils numériques de plus en plus puissants. Et les artistes ont maintenant de nouveaux moyens pour transformer leurs idées en réalisations concrètes.

Une technologie à elle seule n’est ni bonne ni mauvaise. Elle prend la couleur de celui ou celle qui l’utilise. Jusqu’ici, les GAFAMs (Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft) ont mené le bal. La culture étant souvent perçues avant-gardiste dans les changements de société, comment définiriez-vous le numérique dans le futur ? À nous de le modeler à notre image.

 

Emie Gravel
Agente de développement culturel numérique de la Gaspésie et des Îles
Chez Culture Gaspésie : 581 364-0225 ou 1 800 820-0883 | adn@culturegaspesie.org
L’agente de développement culturel numérique a pour rôle de faciliter la transformation numérique que vit le milieu culturel et de l’aider à en comprendre les potentiels à venir. Elle a le mandat de travailler à la concertation des milieux locaux et provinciaux, la formation des membres et des organismes sur le numérique, de tenir une veille des innovations culturelles numériques ainsi que d’aider aux projets numériques sur le territoire de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine.