Investissement du CALQ aux Îles en 2019-2020

Chaque année, des artistes et des organismes artistiques et culturels madelinots font appel au Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ) afin de financer leurs activités et leurs projets.

Voici les sommes investies aux Îles-de-la-Madeleine par le CALQ entre le 1er avril 2019 et le 31 mars 2020, telles que présentées dans les Appendices du Rapport annuel de gestion 2019-2020 du CALQ. Durant cette période, une somme totale de 215 915,00 $ a été accordée par le Conseil sur notre territoire.

 

Soutien aux organismes

Total: 111 215,00 $
Soutien à la mission
Diffuseurs spécialisés – Soutien à l’accueil et à la programmation
Autres subventions
Soutien à la programmation spécifique

 

Soutien aux artistes

Total: 45 200,00 $
Développement et mi-carrière
Déplacement
    • Manon Lacelle (littérature et conte): — 1 800,00 $
    • Yoanis Menge (arts visuels): — 1 500,00 $
    • Sonia Painchaud (chanson): — 3 700,00 $
Recherche et création
    • Cindy Arsenault (danse): — 19 200,00 $
Studios et ateliers-résidences
Atelier-résidence de Montréal
Résidences artistiques entre le Québec et le Nouveau-Brunswick
    • Suzanne Richard (littérature et conte): — 9 000,00 $

 

Partenariat territorial (Îles-de-la-Madeleine)

Total: 28 000,00 $*
Création, production, rayonnement
Production, diffusion, promotion et consolidation
Soutien à l’accueil en résidence et à la coproduction
* À noter qu’en additionnant les investissement de la Communauté maritime des Îles-de-la-Madeleine et des caisses Desjardins des Îles, c’est une somme totale de 46 000,00 $ qui a été attribuée aux trois projets retenus par le jury.

 

Autres subventions et bourses

Total: 31 500,00 $
Ententes
Accords de coopération
Prix du Conseil
Prix pour le créateur ou la créatrice en région (Îles-de-la-Madeleine)

 

Ces sommes accordées témoignent non seulement de la créativité et de la qualité des projets soumis par les membres de notre communauté, mais aussi de la diversité des disciplines artistiques pratiquées par les artistes madelinots et de l’intérêt de leur travail pour l’épanouissement des arts et de la culture dans la société québécoise.